Maladies psychiques: mieux comprises, mieux traitées

Maladies psychiques: mieux comprises, mieux traitées

16 avril 2018
Les troubles mentaux sont fréquents et restent encore trop souvent soignés tardivement. Le quatorzième numéro d’In Vivo s’intéresse aux efforts des chercheurs pour améliorer la situation.

Près de 20% de la population suisse souffre de problèmes psychiques graves ou moyens. Mais malgré leur fréquence, ces maladies demeurent diagnostiquées tardivement. Un retard de prise en charge particulièrement fréquent cas de schizophrénie ou de troubles bipolaires. Le dossier du nouveau numéro d’In Vivo fait le point sur la mise au point de méthodes de détection plus précises et de nouveaux traitements. Il donne également la parole à des patients et à des proches concernés par la maladie.

Une interview exclusive de la biochimiste américaine Jennifer Doudna, qui a mis au point un outil d’édition génétique révolutionnaire, est aussi au sommaire de cette édition. Le supplément infographique In Extenso est pour sa part consacré aux mystères de la puberté.

Disponible en anglais et en français, le magazine In Vivo, réalisé par LargeNetwork, sort trois fois par an. Il est distribué au CHUV et sur abonnement (www.invivomagazine.com ). La publication est gratuite, seule une participation aux frais d’envoi est demandée (CHF 20.- pour six numéros).