Réalist

Design

Les éditions LargeNetwork publient «Transnistria», le nouveau livre du photographe Nicolas Righetti. Une exploration à la fois intime et politique d'un pays qui n'existe pas.

Car si la Transnistrie a son président, sa capitale (Tiraspol), ses billets de banque, son parlement et bien sûr son armée, le pays n'est reconnu par personne... A l'exception de sa propre population, qui a pris les armes pour dire non à l'Europe et oui à Moscou. Un scénario qui rappelle étrangement celui qui s'est joué récemment en Crimée -- et qui se joue encore dans l'Est de l'Ukraine.

Nicolas Righetti a effectué cinq voyages en Transnistrie pour réaliser ce reportage exceptionnel, qui fait suite aux livres qu'il a consacrés à la Corée du Nord ("The Last Paradise", 2003), au Turkmenistan ("Love Me Turkmenistan", 2008) et à la Syrie de Bachar al-Assad ("Yes To A Rosy Future", 2012).

"Transnistria, The Country That Doesn't Exist" offre un regard saisissant sur le destin d'une communauté d'autonomistes russophones aux frontières de l'Europe.

Les photos de Nicolas Righetti sont accompagnées d'un texte en anglais du journaliste Laurent Nicolet.

«Transnistria, The Country That Doesn’t Exist» est en vente à l'adresse LargeNetwork.com/transnistria